Rechercher
  • ansoleclaire

La lactofermentation

Qu'est ce que la lactofermentation?🌿


Depuis la nuit des temps, l'homme utilise la fermentation pour conserver ses aliments: le vin, la biÚre et le cidre sont des jus de fruits fermentés; le levain de la pùte à pain fermentée et le fromage ou les yaourts du lait fermenté.


La lacto-fermentation, quant Ă  elle, fait rĂ©fĂ©rence aux ferments lactiques activĂ©s par le sel. Le sel permet de sĂ©lectionner les bactĂ©ries bĂ©nĂ©fiques Ă  la conservation des aliments, et d'Ă©liminer les pathogĂšnes. Les bactĂ©ries se dĂ©veloppent en transformant les glucides prĂ©sents dans les vĂ©gĂ©taux en acide lactique. Le liquide devient alors de plus en plus acide, et lorsque le pH approche de 4, la fermentation s'arrĂȘte. Le bocal peut alors ĂȘtre conservĂ© pendant des mois.





Quels sont les bienfaits de la lactofermentation?


En plus de conserver les aliments et de développer de nouvelles saveurs, la consommation de légumes et fruits lactofermentés est un véritable atout santé, pour différentes raisons:


  • Les lĂ©gumes lactofermentĂ©s sont plus digestes car ils sont prĂ©digĂ©rĂ©s par les bactĂ©ries. Lors de la fermentation, ces derniĂšres produisent des enzymes qui vont aider Ă  la digestion. Elles digĂšrent Ă©galement une partie des glucides complexes pouvant ĂȘtre source de ballonnements chez certaines personnes atteintes du syndrome de l'intestin irritable, par exemple.

  • Les aliments fermentĂ©s sont plus riches en nutriments. Lors de la fermentation, les bactĂ©ries lactiques produisent des nutriments tels que la vitamine C, les vitamines du groupe B ou encore la vitamine K. Elles neutralisent Ă©galement certains toxiques et augmentent la biodisponibilitĂ© de certains minĂ©raux. Ainsi, les aliments fermentĂ©s sont de vĂ©ritables boosters nutritionnels.

  • Les aliments fermentĂ©s renforcent notre microbiote. En effet, les ferments lactiques sont des probiotiques qui constituent notre microbiote; et les lĂ©gumes en eux-mĂȘmes sont sources de prĂ©biotiques, qui permettent d'alimenter les bonnes bactĂ©ries et de favoriser leur croissance.

Ainsi, en consultation de naturopathie, lorsqu'un client prĂ©sente tous les symptĂŽmes d'une dysbiose, le premier rĂ©flexe sera de conseiller la prise de probiotiques adaptĂ©s en gĂ©lules. Mais l'idĂ©e est que l'alimentation prenne le relais, d'oĂč

l'importance d'intĂ©grer des aliments probiotiques et prĂ©biotiques au quotidien dans son alimentation, et ce en variant les sources afin de favoriser la plus grande diversitĂ© bactĂ©rienne🩠 possible, garante d'une bonne santĂ©.


Pour plus d'informations sur l'importance d'une bonne santé intestinale, vous pouvez lire l'article suivant:

https://www.naturandso.com/post/le-microbiote-intestinal


  • La lactofermentation conserve les aliments de maniĂšre sĂ©curitaire car la production d'acide lactique permet d'Ă©liminer tous les germes pathogĂšnes (salmonelle, E. Coli, botulisme...)

  • La lactofermentation crĂ©Ă© de nouvelles saveurs: Les lĂ©gumes lactofermentĂ©s permettent d'ajouter de l'acidulĂ©, des couleurs, des textures diffĂ©rentes et agissent comme exhausteurs de goĂ»ts.

  • La lactofermentation est un procĂ©dĂ© extrĂȘmement simple Ă  rĂ©aliser Ă  la maison. Voici quelques conseils pour vous lancer.


Comment préparer ses fruits et légumes lactofermentés?


MATERIEL:

  • des lĂ©gumes, Ă©pices et aromates

  • du sel gris non raffinĂ©, non iodĂ© et fluorĂ© (en magasin bio)

  • de l'eau non chlorĂ©e (eau du robinet mise au repos quelques heures)

  • des bocaux avec joints en caoutchouc, type "le Parfait"


PROCEDE:

  • Laver et passer les bocaux sous l'eau bouillante.

  • Rincer et brosser les lĂ©gumes rapidement. Ne pas les Ă©plucher s'ils sont BIO.

  • Les couper fin ou les rĂąper selon l'aspect souhaitĂ©. Les introduire dans le bocal en tassant bien.

  • Ajouter de la saumure prĂ©parĂ©e avec 30g de sel par litre d'eau, ainsi que des Ă©pices, herbes et aromates de votre choix. La saumure doit recouvrir les lĂ©gumes et vous devez laisser 2cm de vide sur le haut du bocal avant de le fermer.

  • Laisser ensuite 1 semaine Ă  tempĂ©rature ambiante, puis encore 2 semaines dans une cave par exemple. AprĂšs 3 semaines, vous pouvez consommer...ou garder plus longtemps! Une fois le bocal ouvert, il peut encore se conserver plusieurs mois, mais au rĂ©frigĂ©rateur.


Cette recette est la recette générique pour vous lancer. Mais il est également possible de faire dégorger les légumes dans le sel et de se servir du jus comme liquide de conservation. Selon les recettes, on peut aussi adapter la quantité de sel (saumure ou salage direct) en fonction du type de légume et du poids.


Ensuite, il ne vous reste plus qu'à laisser libre cours à votre imagination pour les agrémenter dans différentes recettes: salades, gratins, tartinades, soupes, galettes, recettes sucrées, etc.











28 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout