Rechercher
  • ansoleclaire

Le Microbiote intestinal

Qu'est ce que le microbiote? Comment repérer les signes d'une éventuelle dysbiose? Et comment prendre soin de son microbiote? Je vais essayer dans cet article de vous apporter quelques réponses à ces questions de la plus haute importance, quand on sait le rôle de cet "organe" essentiel.





Qu'est ce que le microbiote?


Quand on parle de microbiote, ou "flore intestinale", il s'agit de la flore du gros côlon, qui fait suite à l'intestin grêle. Le côlon contient une très grande colonie de bactéries, dont le rôle est de dégrader les résidus alimentaires non digérables (notamment les fibres des fruits et légumes).


Cette population représente 10^14 bactéries, soit plus que notre nombre total de cellules, et pèse environ 2kg. Elle est unique à chaque individu et on retrouve dans cette flore différentes familles, notamment des bactéroides, des bifidobactéries ou encore des entérobactéries.


Cette flore intestinale intervient à différents niveaux:


- Elle participe notamment au métabolisme, avec la synthèse de la vitamine K et de certaines vitamines B. Elle participe à la dégradation des glucides complexes (fibres, cellulose) et à l'hydrolyse des lipides. Et enfin, elle produit des acides gras à chaînes courtes, notamment l'acide butyrique, qui est la principale source d'énergie de la muqueuse du côlon. Ce dernier est également indispensable au niveau de l'intestin grêle puisqu'il permet de maintenir en bonne santé nos villosités intestinales, gage d'une bonne assimilation des nutriments et d'une bonne barrière face aux toxiques.

- D'autre part, la flore intestinale fait partie intégrante du système immunitaire, puisqu'elle est le siège de la maturation de nombreux anticorps.


Comment repérer les signes d'une dysbiose?


Néanmoins, on commence à comprendre que de nombreuses pathologies non infectieuses dépendent de la diversité de notre flore intestinale, et notamment les maladies inflammatoires chroniques de l'intestin, le diabète, les allergies, le surpoids, les maladies neurologiques telles que la dépression, ou encore les maladies auto-immunes ou neurodégénératives.


En cas de déséquilibre entre les différentes colonies de bactéries, on parle de dysbiose. Voici donc quelques signes qui vous permettront de repérer cet éventuel déséquilibre:


- Vous avez des diarrhées après un traitement antibiotique.

- Vous avez des troubles digestifs chroniques (ballonnements, diarrhée, constipation, douleurs, reflux).

- Vous éprouvez souvent de l'anxiété.

- Vous prenez facilement du poids.

- Vous tombez souvent malade.

- Vous souffrez d'une maladie auto-immune.

- Vous avez des problèmes de peau (eczéma, psoriasis, urticaire chronique).


Comment prendre soin de son microbiote?


Malheureusement, notre mode de vie occidental moderne appauvrit considérablement notre microbiote.

Parmi les causes de cet appauvrissement, on note l'alimentation, la prise de médicaments, le stress chronique ou l'hygiénisme à outrance.


Alors comment faire pour prendre soin de son microbiote?


Une alimentation adaptée permet déjà de grandement l'entretenir, notamment par la consommation régulière de probiotiques et de prébiotiques:


- Les probiotiques sont les bactéries de la flore intestinale: ils sont peu courant dans l'alimentation, puisqu'il s'agit des aliments fermentés: on peut citer le levain , les légumes lacto-fermentés, la choucroute, le kéfir, le kombucha, la bière, la levure de bière, le tofu, la sauce soja, le vinaigre de cidre, etc...


-Les prébiotiques, quant à eux, sont les fibres qui nourrissent les probiotiques et favorisent leur prolifération: il s'agit des fibres solubles et insolubles que l'on trouve dans les fruits et légumes, mais on en trouve également dans les légumineuses, l'enveloppe des céréales ou certains poissons....

Vous voyez donc ici tout l'intérêt de consommer des céréales complètes plutôt que raffinées, et des fruits et légumes quotidiennement!





Pour conclure, cet article n'est bien évidemment pas exhaustif, mais si vous vous sentez concerné par certains des symptômes évoqués, l'accompagnement par un naturopathe sera des plus adaptés.


Après un bilan complet d'1h30 pour faire le tour d'horizon de votre hygiène de vie et de vos symptômes, je vous conseille quant à une éventuelle dysbiose en vous proposant un réglage alimentaire adapté et la prise éventuelle de probiotiques contenant les souches de bactéries correspondant à votre problématique.





52 vues0 commentaire