Rechercher
  • ansoleclaire

Le changement de saison en naturopathie, ou comment passer le cap sereinement et en pleine forme?

Les changements de saison sont importants car ils nous invitent à nous adapter: aux températures, au climat, à notre propre énergie qui diminue, et à la nature et ce qu'elle peut nous apporter.

L'automne est pour nous un retour à soi, qui nous invite à ralentir et à nous préparer au calme et au repos de l'hiver.


Nous sommes nombreux à constater les effets du passage à la période automnale sur notre organisme, avec différentes manifestations : sur notre moral, notre forme et notre immunité...


Alors quelles sont les explications à cette fragilité accrue, et quelles sont les pistes naturelles pour y faire face?


Causes de ces dérèglements


Tout d'abord, selon les dernières recherches, il a été prouvé qu'au moment des changements de saisons, notre système immunitaire est pro inflammatoire, car il prépare notre organisme aux agressions hivernales. De ce fait, notre organisme est plus sensible aux agressions extérieures que sont les virus et autres bactéries...


On assiste également à cette période à un dérèglement du rythme circadien, dû à la baisse de la luminosité. En effet, la lumière envoie un signal via la rétine, qui la transmet à l’hypothalamus, responsable de la sécrétion de sérotonine, hormone « du bonheur ». On comprend donc bien ici la traditionnelle baisse de moral à l'arrivée de l'automne. D'autre part, la sérotonine est un précurseur de la mélatonine, ou "hormone du sommeil", sécrétée lorsque la luminosité baisse, d'où un besoin en sommeil accru à cette saison.


Enfin, notre corps est plus sensible à cette période à différents facteurs exogènes : pollution, alimentation, stress de la rentrée…



Conseils d'hygiène alimentaire


L'objectif principal sera de réduire les surcharges et la toxémie en stimulant les processus de digestion afin de retrouver une nouvelle vitalité, et de renforcer le système immunitaire.


En pratique, ce réglage alimentaire doit être qualitatif et quantitatif : les fruits et légumes (bio, local, de saison de préférence) doivent représenter ¾ du bol alimentaire et les quantités doivent rester raisonnables.


Il est aussi important de respecter son corps et ses envies, ce qui veut dire se faire plaisir et y aller progressivement.

Pour Faciliter le repos digestif, on peut opter pour une monodiète, d’abord un soir par semaine puis 1 jour par exemple. L'idéal à l'automne est la monodiète de raisin.

Mais l'essentiel reste de faire le tri, c'est à dire éliminer les viandes (au moins rouges), les produits préparés et les laitages; supprimer le sucre et les céréales raffinées pour les remplacer par du sucre complet et des céréales complètes. Le duo gagnant : fruits et légumes : crus ou cuits à la vapeur douce pour préserver leurs bienfaits.




Conseils en hygiène de vie, relaxation et activité physique


A cette période, il est important (même si les températures baissent!) de s’aérer, et de s’exposer au soleil quotidiennement (synthèse de vitamine D). On peut aussi prendre l'habitude de se coucher plus tôt pour aider le corps à s’adapter à la baisse de luminosité.


Des temps de pause sont également indispensables pour la régulation de l'activité du système nerveux. Et on mise sur la régularité pour avoir des résultats. On peut ainsi prendre l'habitude de faire tous les jours un petit temps de relaxation (méditation, yoga...) et un autre consacré à la respiration (cohérence cardiaque ou respiration abdominale).


Enfin, la pratique régulière d'une activité physique, même douce, aidera à la production de sérotonine et à booster votre système immunitaire.


Conseils en phytothérapie, aromathérapie, gemmothérapie et micronutrition


En Phytothérapie : on pensera notamment à l'Echinacée, plante adaptogène et formidable stimulante immunitaire. Elle sera indiquée dès les premiers symptômes infectieux ou par cures, en prévention tout au long de l'hiver.


En Aromathérapie : On peut s'orienter vers l'HE d'Eucalyptus radié, mucolytique et décongestionnante, ou vers celle de Pin sylvestre, revitalisante par action sur les glandes surrénales; ou encore vers celle de Citron, très bon antiseptique atmosphérique en période d'épidémies. Ces 3 HE pourront être diffusées dans la pièce de vie, plusieurs fois 15 minutes par jour, toujours en dehors de la présence des enfants ou des femmes enceintes.


En Gemmothérapie, on pourra s'orienter vers le bourgeon de Tilleul, pour la détente du système nerveux et un meilleur sommeil. On peut aussi utiliser le Bourgeon de Bouleau, comme drainant et reminéralisant, ou encore celui de Noyer, qui va favoriser le développement de bonnes bactéries intestinales et ainsi contribuer à une meilleure immunité.


Enfin, en Micronutrition: on pensera principalement aux vitamines C et D pour le soutien de la fonction immunitaire, au Magnésium pour la résistance au stress et à la prise de probiotiques pour un éventuel rééquilibrage de la flore intestinale visant lui aussi à doper notre immunité.





Bien évidemment, la liste des compléments naturels évoqués ici n'est pas exhaustive et sera à adapter en fonction des besoins de chacun.


Je ne mentionne également aucune posologie volontairement car elles sont à adapter à vos spécificités et à vos éventuels problèmes de santé.

N'hésitez pas à me contacter pour une consultation si vous voulez être accompagnés dans cette démarche!



60 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout